Éclair au Caramel par Karamel

Un jour, nous passions par hasard dans la rue Saint Dominique, d’un pas leste et insouciant. Mais en nous approchant des Invalides, nous nous arrêtâmes scandalisés devant la vitrine de la pâtisserie Karamel : sous un glaçage luisant paré de pépites dorées, un éclair au caramel faisait valoir ses mensurations généreuses ! Immédiatement nous fûmes sensibles au charme du goguenard, et notre première idée fut de donner un grand coup dans la vitrine, de briser ce verre qui nous sépare, de nous emparer de l’éclair et de fuir, ricanants et victorieux ! Mais le Ciel permit que nous nous modérassions, et nous avons préféré l’acheter honorablement dans la boutique. Chose que nous fîmes sans attendre ! Le voici donc qui comparaît à notre Tribunal. Continuer la lecture de « Éclair au Caramel par Karamel »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

[Sydney] Chapitre 2: Le reflet – Summer Delight par Merchants of Ultimo

C’était un quai où les bateaux ne venaient plus, nous nous y sommes arrêtés par hasard au crépuscule. Le ciel était clair, il faisait chaud en cette journée d’été et l’eau était étonnamment calme dans cette petite crique. Du haut du quai, nous voyions une canne à pêche s’élever d’un niveau plus bas qui donnait sur l’eau. Elle luisait furtivement au soleil, son fil s’irisait sous les rayons et devenait incandescent, puis elle s’élançait rapidement dans l’eau, faisait des va et vient, se cabrait puis se tendait, remontait puis descendait, comme si son seul but était de jouer avec cette lumière de fin de journée. Nous nous penchâmes du haut du quai et aperçûmes le pêcheur dont le visage se reflétait dans l’eau. Rapidement nos reflets se fixèrent du regard, et les vaguelettes effacèrent aussitôt toute trace de cette image. Nous ne nous revîmes plus, mais l’eau et la lumière à cet instant de l’été australien continuaient à nous bercer. Le moment serait éphémère, comme une pâtisserie de saison qu’on ne trouverait qu’aux beaux jours. Pourrons-nous en dire autant du Summer Delight par Merchants of Ultimo ? Continuer la lecture de « [Sydney] Chapitre 2: Le reflet – Summer Delight par Merchants of Ultimo »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Paris-Shiraz par De Belles Manières

« Même si l’abri de ta nuit est peu sûr et ton but encore lointain, sache qu’il n’existe pas de chemin sans terme. Ne sois pas triste. » Les mots du poète persan Hafez résonnent encore en nous, des siècles après son existence. En quelques vers, ce natif de Chiraz nous transporte dans un pays mystique, ouvre la porte aux aspirations de notre âme. Il nous entraîne dans nos rêves comme une pâtisserie bien nommée, le Paris-Shiraz proposé à la boulangerie De Belles Manières. Aux saveurs de pistache évoquant l’Iran, voyons si cet exotisme affiché saura nous toucher. Continuer la lecture de « Paris-Shiraz par De Belles Manières »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Éclair au Chocolat par Les Artizans

C’est le chouchou des Français, et un fier représentant de notre pâtisserie dans le monde entier : il s’agit bien sûr de l’éclair ! Inévitable, il l’est assurément. Indispensable, il l’est totalement ! Simple dans son idée mais pouvant se prêter aux complications les plus délicieuses, l’éclair au chocolat est proposé chez Les Artizans dans une version enrichie en noix de pécan. Goûtons-le et jugeons-le à sa juste valeur. Continuer la lecture de « Éclair au Chocolat par Les Artizans »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Éclair au Chocolat par La Maison du Chocolat

Ah ! Le chocolat… Nous en faisons une religion. Nous l’aimons en blanc, nappant langoureusement la langue en fondant sur les papilles, nous l’aimons quand il est au bon lait entier, suave et s’épanchant avec douceur, mais nous le préférons surtout quand il est noir, absolu, intense, brutal et profond, dévoilant ses arômes capiteux quand nous le réchauffons entre les lèvres puis quand nous le glissons doucement contre le palais, en le laissant peu à peu se liquéfier dans notre bouche, sans y mettre les dents, sans le brusquer, en lui permettant de s’épanouir et de nous surprendre. L’Éclair au Chocolat Noir de La Maison du Chocolat nous donnera-t-il toutes ses sensations indispensables ? Vérifions par nous-mêmes car nous ne croyons que ce que nous goûtons.

Continuer la lecture de « Éclair au Chocolat par La Maison du Chocolat »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.