L’Opéra par Julhès

Il est intéressant de voir à quel point la voix que nous portons est un élément sensible de la personnalité, combien elle nous met à nu et dévoile notre état intérieur sans même que nous nous en rendions compte. N’est-il pas curieux de remarquer que l’on se souvient toujours de la première critique que l’on a reçue dans l’enfance sur sa manière de chanter ? Et n’est-il pas encore plus troublant de se rendre compte que l’on n’ose plus chanter après cela, des années ou des décennies plus tard ? C’est assurément une liberté à reconquérir, un jugement de plus dont il faut s’affranchir ! Chantons de nouveau à tue-tête peu importe les conséquences ! Essayons-nous à l’opéra ! Et pour nous réchauffer, commençons par l’entremets Opéra proposé chez Julhès. Continuer la lecture de « L’Opéra par Julhès »

Tobao par Didier Fourreau

Profond, mystérieux, le fondant au chocolat est comme l’étranger d’une nuit qui d’une caresse nous emporte puis d’un bond disparaît, ne laissant derrière lui qu’un souvenir brûlant. Il avance masqué, ne faisant rien paraître de son cœur coulant et intense, cachant sous sa robe sombre tout ce que notre imagination ne sait que trop dessiner, toute l’intensité dont il est capable, toutes les promesses qui nous enchaînent et nous feront toujours revenir à la même source. La voilà qui coule quand nous l’entrouvrons, le chocolat s’épanche, on le rattrape avec la cuillère, avec les doigts, avec la langue… Ultime gourmandise quand nous ne pouvons plus contenir ce qu’il a de meilleur. N’est-ce pas l’un des plaisirs les plus complets ? Nous tenterons de le vérifier avec le Tobao du chocolatier Didier Fourreau. Voyons s’il sera à la hauteur de nos attentes. Continuer la lecture de « Tobao par Didier Fourreau »

Bisou-Bisou par Fauchon

C’est si bon parfois les bisous… Sur les mains, dans le cou, sur les joues ou sur les lèvres… Rien ne les arrête une fois leur besogne commencée. Bien sûr nous faisons mine de résister, et même de les refuser, mais si nous n’accordons pas facilement nos faveurs ce n’est évidemment que pour en augmenter le prix, et pour mieux savourer le moment en fin de compte. Car en réalité, nous aimons les bisous sous toutes les formes, et certains se prêtent même à une attentive dégustation. Ainsi nous nous sommes épris d’un soudain caprice pour l’entremets Bisou-Bisou proposé chez Fauchon ! Dégustons-le pour voir s’il est juste comme nous l’imaginons. Continuer la lecture de « Bisou-Bisou par Fauchon »

Tarte Orange Chocolat par Muscade

Le classique n’est pas forcément désuet, bien au contraire ! Tant de fois nous nous sommes surpris à nous esclaffer et à rire à la Comédie-Française en assistant aux sempiternelles pièces de Molière ! Le bougre a beau avoir vécu au XVIIème siècle, il nous amuse encore et toujours. Et il en va de même à cette association terriblement classique, résolument indémodable et parfaitement dramatique qu’est l’accord du chocolat à l’orange. En effet, quoi de mieux que la fraîcheur de l’agrume pour sonder la profondeur d’un capiteux chocolat noir ? Sis dans le jardin du Palais Royal à Paris, tout près du théâtre de la Comédie-Française, l’Atelier Muscade s’essaye à cette association classique dans une Tarte Orange Chocolat qui prend des allures d’entremets. Continuer la lecture de « Tarte Orange Chocolat par Muscade »

La Rustique par Foucade

Certaines personnes prétendent que la pâtisserie est un plaisir qui possède une sorte de féminité intrinsèque, mais de notre moue dubitative nous affirmons que ce n’est pas toujours le cas… Tenez par exemple cette tartelette dénichée à la pâtisserie Foucade, qualifiée allègrement de « rustique » : n’est-ce pas un qualificatif que nous ne nous permettrons jamais de donner à une représentante de la gente féminine ? Du moins, pas ouvertement. Mais cette tarte s’en accommode parfaitement et nous ne saurions la nommer autrement. Dégustons-la et vérifions si la rusticité de ses formes se traduit par des saveurs envoûtantes. Continuer la lecture de « La Rustique par Foucade »