Tarte aux Framboises par Benoît Castel

Fraîches, juteuses et intenses, les framboises des beaux jours nous font de l’œil dans les meilleures pâtisseries où nous passons, initialement juste pour y jeter un regard qui feint le désintéressement. Pourtant nous tombons vite dans leur piège, et nous succombons à leur délicieuse promesse à chaque occasion. Ces petits fruits dont la rougeur va si bien à notre teint, dont la taille parfaite est celle d’une petite bouchée, trônent fièrement sur une tarte proposée chez Benoît Castel. Nous en emportons une et nous la dégustons attentivement. Continuer la lecture de « Tarte aux Framboises par Benoît Castel »

Flan à la Pistache par Le Temps et le Pain

Le temps c’est le seul vrai luxe. Il s’écoule et ne revient jamais, nous en avons tous une quantité limitée et définie au départ, et nous ne faisons que la dépenser. Chaque jour, chaque heure et chaque seconde qui passent de l’autre côté du sablier s’évaporent à tout jamais, alors il y urgence à les employer dans les projets et les activités qui nous sont les plus chers. Et le temps est aussi un ingrédient précieux, celui qui permet au pain et aux gâteaux de se former. Les bonnes choses se font avec lui, et il sait toujours reprendre ce qui s’est fait sans lui. C’est ce que nous semble indiquer l’enseigne « Le Temps et le Pain » avec le nom qu’elle s’est choisie. Dégustons leur flan à la pistache qui, par sa forme et sa saveur, est une petite originalité parmi les flans parisiens. Continuer la lecture de « Flan à la Pistache par Le Temps et le Pain »

L’Opéra par Julhès

Il est intéressant de voir à quel point la voix que nous portons est un élément sensible de la personnalité, combien elle nous met à nu et dévoile notre état intérieur sans même que nous nous en rendions compte. N’est-il pas curieux de remarquer que l’on se souvient toujours de la première critique que l’on a reçue dans l’enfance sur sa manière de chanter ? Et n’est-il pas encore plus troublant de se rendre compte que l’on n’ose plus chanter après cela, des années ou des décennies plus tard ? C’est assurément une liberté à reconquérir, un jugement de plus dont il faut s’affranchir ! Chantons de nouveau à tue-tête peu importe les conséquences ! Essayons-nous à l’opéra ! Et pour nous réchauffer, commençons par l’entremets Opéra proposé chez Julhès. Continuer la lecture de « L’Opéra par Julhès »

Tobao par Didier Fourreau

Profond, mystérieux, le fondant au chocolat est comme l’étranger d’une nuit qui d’une caresse nous emporte puis d’un bond disparaît, ne laissant derrière lui qu’un souvenir brûlant. Il avance masqué, ne faisant rien paraître de son cœur coulant et intense, cachant sous sa robe sombre tout ce que notre imagination ne sait que trop dessiner, toute l’intensité dont il est capable, toutes les promesses qui nous enchaînent et nous feront toujours revenir à la même source. La voilà qui coule quand nous l’entrouvrons, le chocolat s’épanche, on le rattrape avec la cuillère, avec les doigts, avec la langue… Ultime gourmandise quand nous ne pouvons plus contenir ce qu’il a de meilleur. N’est-ce pas l’un des plaisirs les plus complets ? Nous tenterons de le vérifier avec le Tobao du chocolatier Didier Fourreau. Voyons s’il sera à la hauteur de nos attentes. Continuer la lecture de « Tobao par Didier Fourreau »

Bisou-Bisou par Fauchon

C’est si bon parfois les bisous… Sur les mains, dans le cou, sur les joues ou sur les lèvres… Rien ne les arrête une fois leur besogne commencée. Bien sûr nous faisons mine de résister, et même de les refuser, mais si nous n’accordons pas facilement nos faveurs ce n’est évidemment que pour en augmenter le prix, et pour mieux savourer le moment en fin de compte. Car en réalité, nous aimons les bisous sous toutes les formes, et certains se prêtent même à une attentive dégustation. Ainsi nous nous sommes épris d’un soudain caprice pour l’entremets Bisou-Bisou proposé chez Fauchon ! Dégustons-le pour voir s’il est juste comme nous l’imaginons. Continuer la lecture de « Bisou-Bisou par Fauchon »