Baba au Rhum par Cyril Lignac

Comme si nous étions ivres, nous avions découvert quelque chose en nous que nous n’osions pas accepter. C’était l’évidence soudaine qui nous laissait interdits. Être là, dans cet exil du monde, ce n’était rien et c’était beaucoup. C’était un alcool qui nous envoûtait méthodiquement : une gorgée nous allégeait, un verre nous relâchait, une bouteille entrouvrait une porte sur le fond de l’âme. Nous dérivions irrésistiblement… était-ce du courage ou de la lâcheté ? Au gré de nos courants intérieurs, des vagues nous soulevaient et nous échouaient nulle part. Ensemble, ce n’était rien et c’était beaucoup. Maintenant qu’à l’aube tout s’efface, voyons si l’alcool d’une pâtisserie prolongera notre voyage, vers la douceur d’un Baba au Rhum par Cyril Lignac.

Continuer la lecture de « Baba au Rhum par Cyril Lignac »

Éclair au Chocolat par Publicis Drugstore

Nous sommes vidés par l’attente, et toutes les paroles du monde, tous les écrans et tous les claviers ne nous remplissent plus. Sur nos terminaux des silhouettes s’activent, des mirages qui projettent sur nous angoisse, joie, espoirs, déceptions… Et dans ce grand théâtre aliénant c’est l’absence qui rôde, qui nous rappelle la distance qui nous sépare du monde. Comme on voudrait qu’en un instant les problèmes disparaissent, qu’en un éclair nous revenions à nos amitiés, à nos amours, à nos vies. Un éclair qui change tout c’est ce que nous espérons, un délicieux événement comme celui qui est proposé par le chef Maxime Louis au Publicis Drugstore.

Continuer la lecture de « Éclair au Chocolat par Publicis Drugstore »

Le Muguet par Choco au Carré

« Il faut imaginer Sisyphe heureux », c’est une chose qui nous parut longtemps difficile à comprendre. Mais nous commençons seulement à percevoir le sens de cette célèbre phrase de Camus. Peut-être qu’après avoir vécu suffisamment d’épreuves, on commence à réaliser l’absurdité de sa condition, pour paradoxalement retrouver l’espoir. Reprendre le contrôle de sa destinée est la seule révolte qui vaille, celle qui permet de s’affranchir de la fatalité où les humains sont jetés. Quand son rocher roule à nouveau au pied de la montagne, dans cet instant où Sisyphe décide de le suivre et de le remonter inlassablement, c’est à ce moment qu’il vainc le destin qui lui est réservé. C’est à ce moment qu’il s’en libère. C’est le travail de sa vie, et le travail contribue à rendre heureux. Pour cette raison nous le célébrons, et nous perpétuons la tradition du muguet en ce 1er Mai. Cette année nous goûtons le muguet en chocolat de Choco au Carré !

Continuer la lecture de « Le Muguet par Choco au Carré »

Flan à la Fleur d’Oranger par Maison Aleph

Nous pensons en premier à son rire, à cet éclat d’insouciance qui a dû retentir au milieu de toute la noirceur que le monde lui a pu faire voir. C’était la confiance qui défiait l’avenir. C’était l’amour, l’innocence, l’espoir qui gagnaient la bataille ce jour-là. Nous imaginons sa blancheur, désarmante de simplicité. Et nous revoyons encore ce bouquet de fleurs d’orangers entre ses mains, cueilli à la hâte dans un verger voisin. Comme il devait embaumer, comme il devait être délicieux ! Ces fleurs ne mourront jamais dans notre cœur, elles y seront jusqu’à la fin. Et c’est dans un flan que nous retrouvons leur saveur, une pâtisserie orientalisée par Maison Aleph.

Continuer la lecture de « Flan à la Fleur d’Oranger par Maison Aleph »

Exotique par Notre Pâtisserie

Il faut du temps pour tout… Mais comment faire si nous n’en avons pas assez ? Nous voulons avancer, nous voulons foncer, mais encore une fois il faut du temps ! La lenteur du monde nous rattrape et nous englue dans sa torpeur. Et quitte à rentrer dans cet engourdissement, autant nous imaginer ailleurs, dans un endroit où les heures s’écoulent doucement, sans soucis et sans craintes. Imaginons-nous sous les tropiques, goûtons au rhum des îles et aux fruits exotiques comme dans cet entremets par l’enseigne parisienne Notre Pâtisserie.

Continuer la lecture de « Exotique par Notre Pâtisserie »