Tarte Gianduja par Bontemps

bontemps pâtisserie tarte gianduja

Nous avons tous connu le temps où nous n’avions rien à part nos rêves et notre amour, c’était le temps où nous commencions nos vies avec tout l’espoir de ceux qui n’ont rien à perdre. Nous y pensons avec un pincement au cœur, une certaine nostalgie de la force incroyable qui nous animait, de cette sève qui nous irriguait et que nous tentons de préserver malgré les épreuves que l’on peut traverser. Comment poursuivre son chemin quand le souvenir de qui nous étions commence à s’effacer, comment ne pas trahir ces lendemains que nous nous sommes imaginés ? Il y a des périodes où nous aurions voulu rester encore un peu… Des couleurs, des parfums et des saveurs nous en souviennent encore, alors allons une nouvelle fois à la recherche du bon temps passé à la pâtisserie Bontemps. Nous choisirons une Tarte Gianduja, dans l’espoir qu’elle nous y transporte.

bontemps pâtisserie tarte gianduja

bontemps pâtisserie tarte gianduja

Cette pâtisserie se compose d’une pâte sablée garni d’un fond de croustillant praliné et chocolat, d’une ganache au chocolat et d’une ganache « gianduja », plus précisément une ganache au praliné. L’ensemble est généreusement parsemé de moitiés et de brisures de noisettes du Piémont torréfiées.

bontemps pâtisserie tarte gianduja

La Tarte Gianduja par Bontemps mesure 115 mm de diamètre et 36 mm de hauteur, ce qui la destine facilement à deux voire trois personnes. Le spécimen acheté pèse 327 grammes et coûte 15,00€.

bontemps pâtisserie tarte gianduja

Une forte odeur de chocolat et de noisettes se dégage de la tarte, même avant sa découpe. Sur sa surface, les noisettes du Piémont torréfiées sont très abondantes et joliment colorées, avec une chair dorée et un cœur bruni. Elles ont un fort parfum boisé et fumé qui s’accorde bien avec le chocolat noir.

bontemps pâtisserie tarte gianduja

La ganache chocolat et praliné est disposée en spirale sur la surface de la tarte, juste en dessous des noisettes. D’un aspect luisant et légèrement huileux, elle est très souple comme une crème onctueuse et possède une texture finement granuleuse. Fortement sucrée, on y ressent facilement la saveur du chocolat qui couvre un peu celle du praliné. Ce dernier est plus distinctement ressenti en fin de bouche.

bontemps pâtisserie tarte gianduja

Dans le sablé, la ganache au chocolat noir est bien plus dense et fondante en bouche par rapport à la ganache de surface. Significativement plus intense en cacao, elle manifeste une petite acidité qui contraste avantageusement avec la saveur fumée des noisettes et du praliné. Elle recouvre une couche relativement épaisse de croustillant au chocolat et au praliné qui tapisse le fond de la tarte. Elle apporte aussi une saveur fumée et chocolatée, et ajoute une texture très croustillante et friable qui répond aux ganaches qui la recouvrent.

bontemps pâtisserie tarte gianduja

Enfin, nous dégustons la pâte sablée de la tarte. Notons que celle-ci est relativement épaisse si on la compare aux tartes communes, mais que cela fait partie de l’identité de l’enseigne qui a choisi de faire de la pâte sablée leur spécialité, voire l’élément central de chaque dessert. Nous remarquons que sa couleur est plutôt foncée, témoignant d’une cuisson légèrement poussée, ce qui fait apparaître là aussi des notes fumées de céréales torréfiées. Sa cuisson est parfaitement homogène, et sa coloration est la même en surface et en épaisseur. La pâte est craquante, très friable et richement beurrée. On y sent poindre quelques grains de sels lors de la dégustation et elle ne nous semble pas sucrée de façon perceptible.

bontemps pâtisserie tarte gianduja

VERDICT

Nous en avons plein la bouche à chaque part que nous dégustons de cette Tarte Gianduja par Bontemps, car cette pâtisserie offre beaucoup de mâche et de contrastes de textures. L’équilibre est réussi entre le chocolat et la noisette, notamment grâce à la présence des noisettes du Piémont torréfiées à sa surface, même si ce n’est pas tout à fait la saveur d’un gianduja qu’on y retrouve mais bien celle d’un mélange de chocolat noir et de praliné. Visuellement généreuse, elle est non seulement une promesse de gourmandise mais elle laisse aussi une belle impression de qualité quand nous y goûtons. Le sablé reste l’élément central à notre sens, car c’est vraiment le produit vedette de l’enseigne. Très friable et craquant, certains lui reprocheront son épaisseur ou sa cuisson poussée. Nous pensons néanmoins qu’il s’inscrit correctement dans la logique de cette tarte, en offrant les notes empyreumatiques qui accompagnent les noisettes et le chocolat, et en constituant un socle à la fois solide et friable à une tarte abondamment garnie. Il est ainsi présenté comme un composant central de la même importance que la garniture. L’ensemble est très dense en bouche, les petites natures se contenteront d’une bouchée quand les dégustateurs expérimentés se tailleront une belle part !

Note : 4,1/5

Adresse :

57 rue de Bretagne, 75003 Paris
Ouvert du Mercredi au Vendredi de 11:00 à 14:00 puis de 15:00 à 19:30, le Samedi de 10:00 à 19:00 et le Dimanche de 10:00 à 14:00 puis de 15:00 à 18:00
Tél : 01 42 74 10 68
Page Facebook Bontemps

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Laisser un commentaire