Chou aux Fruits Rouges par Broken Biscuits

Je repense à cet été, mon voyage en bord de mer. Dans cette chambre blanche, ouverte aux quatre vents, le soleil entrait chaque matin et me réveillait. Sur mes joues, sur l’oreiller, mes larmes de la veille avaient insensiblement coulé et séché. Étais-je encore suffisamment jeune pour avoir le cœur brisé ? Dans ce lit, je n’avais pas besoin de me cacher. C’était l’émotion qui débordait, comme un petit chou à la crème qu’on avait pressé un peu trop fort. C’est ainsi que l’on sait s’il est délicieux, alors nous inspecterons de la sorte le Chou aux Fruits Rouges par Broken Biscuits.

Continuer la lecture de « Chou aux Fruits Rouges par Broken Biscuits »

La Religieuse au Chocolat par Carl Marletti

Tu me manques, toi qui m’attendais patiemment en bas de mon hôtel, dans cette Californie chaude et nonchalante. Pacific Coast Highway, je me vois encore sautant dans ta voiture, juste à temps pour rattraper le coucher du soleil. Combien de temps est passé depuis que nous nous sommes vus ? Nous n’avions rien en commun, aussi pauvres l’un que l’autre, et tout à partager. Tu es maintenant une image qui me parle sur mon écran, mais moi je veux à nouveau ton vrai regard bleu dans mes yeux, ton souffle qui s’éteint dans ma nuque, ta main qui s’engouffre dans mes cheveux. Toi, toi, toi… Je voudrais ouvrir ma porte et te trouver là, comme avant. Et qu’on aille dans ce fast food délabré encore ensemble, pour discuter de ton avenir et du mien comme si tout était possible. Mais une chape s’est lentement posée sur nous et sur le monde, un voile noir qui nous recouvre comme il recouvre cette Religieuse au Chocolat par Carl Marletti.

Continuer la lecture de « La Religieuse au Chocolat par Carl Marletti »

Saint-Honoré par Le Bristol

Son regard opalin est vide, désespérément vide, bien qu’il ait été si expressif autrefois, il est maintenant dépourvu de tout sentiment, de tout courage, de tout sens. Nous observons ses grands yeux, nous essayons de comprendre ce qu’il s’est passé, mais il n’y a plus rien : ils sont très ouverts mais bien éteints. Ils sont devenus banals, que leur est-il advenu, eux qui nous ont scruté auparavant comme un couteau qui fouille dans notre cœur ? Tout meurt. Ce que nous avons connu semble avoir disparu, et c’est comme une libération. Son regard est dorénavant blanc, anodin, de la couleur laiteuse d’une crème sur une pâtisserie que nous nous apprêtons à étudier, un Saint-Honoré par Julien Alvarez au Bristol à Paris.

Continuer la lecture de « Saint-Honoré par Le Bristol »

Éclair au Chocolat par Un Éclair de Génie

Que demande-t-on à un éclair au chocolat à part d’être chocolaté ? Il faut qu’il soit ferme et tendre à la fois, sachant se faire ressentir tout en ayant suffisamment de moelleux et de crémeux dans son cœur. Il faut qu’il soit intense et modéré quand même, pour marcher sur cette ligne de crête sans tomber dans l’exagération la plus tapageuse ou l’insignifiance la plus malplaisante. Et il faut qu’il nous raconte une histoire, qu’il nous parle avec amour de son beurre, de son cacao et de sa crème. C’est simple enfin, nous ne lui demandons pas grand-chose. Voyons si l’éclair au chocolat par Un Éclair de Génie saura répondre à nos attentes tout à fait mesurées.

Continuer la lecture de « Éclair au Chocolat par Un Éclair de Génie »

Éclair au Chocolat par Arnaud Larher

Le visage masqué, nous ne voyions que ses yeux. Un éclair les traversa. C’est alors que son regard nous suivit, d’abord avec curiosité, puis avec insistance. Nous avancions masqués aussi, mais nous sentions dans notre dos ses deux yeux bleus chauffer une empreinte. Quand nous nous retournâmes, nous les rencontrâmes de nouveau, avec la même détermination. En un éclair, tout bascula. C’était imprévu, étonnant. Un éclair nous projeta dans son monde dont ne sortirions pas indemnes, une expérience délicieuse et troublante à la fois. Pourrons-nous en dire autant de l’Éclair au Chocolat par Arnaud Larher ?

Continuer la lecture de « Éclair au Chocolat par Arnaud Larher »