Semla par Nanan

Regardez donc ce petit dessert que nous avons déniché, dodelinant du ventre dans la vitrine de la pâtisserie Nanan ! A-t-on idée d’être aussi dodu, aussi rond, aussi replet ? Est-il juste permis de non seulement être scandaleusement moelleux, mais aussi d’être abondamment garni d’une crème légère qui déborde et fait fi de toutes les règles de bienséance ? Mais c’est d’une insolence ! Nous n’avons qu’une seule envie : le pincer jusqu’à la crème ! Ou bien le mordre, ce serait assez satisfaisant aussi. Nous optons pour la deuxième solution, histoire de voir s’il nous cache une surprise inattendue. Goûtons vite et tirons cette affaire au clair, il le faut.

Continuer la lecture de « Semla par Nanan »

Cinnamon Bun par Circus

Il est bien roulé, il n’y a pas à dire. Et il a déjà été dans toutes les bouches à Paris, sauf la nôtre. Mais cette injustice ne durera pas davantage, puisque nous allons le tester très méthodiquement. Bien que nous ayons entendu le plus grand bien du Cinnamon Bun proposé à la boulangerie Circus, nous nous sommes résolus à le juger par nous-mêmes. Direction rue Galande pour en attraper un à la sortie du four, juste assez chaud et doux pour faire fondre notre cœur de pierre. CQFD.

Continuer la lecture de « Cinnamon Bun par Circus »

Brioche Gourmande par Legay Choc

Il est bon parfois de se contenter des plaisirs les plus simples, de se laisser porter par les choses les plus quotidiennes et de ne pas toujours rechercher la sophistication et l’originalité ! Cela vous étonne ? Pourtant c’est vrai, nous sommes des ascètes ! Ainsi nous pensons que pour bien commencer sa journée, il n’y a rien de mieux qu’une brioche aux pépites de chocolat, de celles que l’on trouve communément dans n’importe quelle boulangerie du pays. Et cela nous suffit, croyez-nous, car c’est bien à cette chose que nous nous intéresserons, une brioche de monsieur tout le monde provenant de la boulangerie et pâtisserie parisienne Legay Choc.

Continuer la lecture de « Brioche Gourmande par Legay Choc »

Le Nœud Gourmand par Thierry Meunier

Les aiguilles de l’horloge se sont arrêtées, elles dont la course nous semblait éternelle autrefois. Fines et précises, leur métal acéré ne tourne plus dans le cadran romain : elles sont prêtes à accomplir leur œuvre assassine. Patientes, elles ont attendu des années, et c’est maintenant qu’elles couperont dans la chair. L’horloge cassée nous fixe, elle fige le moment comme une douleur infinie, elle fait d’inextricables nœuds dans l’espace-temps, nous attachant les mains, nous serrant la gorge, nous étouffant. Des nœuds qu’on ne peut défaire que d’une seule façon, en se brisant soi-même. Il faut payer de son cœur et de son sang, il faut l’accepter, c’est la loi cruelle de ce monde. Nous sommes emportés par ce que nous ne contrôlons pas, piégés dans la toile patiemment tissée par les aiguilles de l’horloge, comme le chocolat est pris dans les circonvolutions du feuilletage du Nœud Gourmand de Thierry Meunier. Continuer la lecture de « Le Nœud Gourmand par Thierry Meunier »

Feuilleté Praliné par Boulangerie Sain

C’est une lame lente qui s’enfonce dans la blessure, mais elle ne nous fait plus crier. Est-ce vrai que l’on s’habitue à tout ? S’ennuie-t-on aussi de la douleur ? Car dans un monde où nous sommes trop lucides nous ne voulons parfois que détourner le regard : fermer les yeux, ne plus rien ressentir, nous laisser dériver… Anesthésie générale. Le plafond remonte peu à peu, le lit redevient immense. Nous nous roulons en boule, nous nous refermons comme ce Feuilleté Praliné de la Boulangerie Sain qui s’enroule sur lui-même. Continuer la lecture de « Feuilleté Praliné par Boulangerie Sain »